L’importance du premier examen prénatal

gynecologues

Avant le troisième mois de grossesse, la femme enceinte doit se rendre auprès de son gynécologue pour réaliser ce premier examen qui a une importance capitale aussi bien au niveau sanitaire qu’administratif. De ce fait, il n’est pas rare que le gynécologue le rappelle à la patiente lors de la constatation de la grossesse.

Le point de vue gynécologique

Pendant cette rencontre, le gynécologue va être en mesure de donner la date prévue de l’accouchement, ce qui s’avère un moment réellement important pour les parents. Le gynécologue va alors prendre comme référence la date des dernières règles et compter trente-huit semaines pour avoir une date précise.

Pour la mère, une prise de sang sera prescrite pour prendre connaissance de sa situation par rapport à la toxoplasmose, la rubéole et l’HIV, qui peuvent être transmis au fœtus. En effet, ces vérifications permettent de prendre des mesures immédiatement et permettent alors de vivre une grossesse sereine.

Le côté administratif

gynecologues

Lors de cette première consultation d’obstétrique, le gynécologue remet à la mère un document en trois volets attestant qu’elle a bien suivi son premier examen prénatal et le feuillet rose est à renvoyer à la Caisse d’Allocations Familiales. Celle-ci va alors prendre en compte la grossesse et va commencer à indemniser la femme au titre du congé maternité.

De même, le gynécologue remet un dépliant indiquant toutes les visites qui sont obligatoires afin que la personne concernée soit toujours en règle. De plus, tous les examens et les soins pendant la grossesse sont entièrement pris en charge par la caisse d’assurance maladie qui fait parvenir les documents correspondants à présenter à tous les praticiens pour une prise en charge globale. De ce fait, il est impératif de ne pas rater ce premier rendez-vous qui possède une importance capitale.

Laisser un commentaire